L'accompagnement

Les soins palliatifs incarnent ce qui est au coeur de toute construction sociale : l’accompagnement solidaire et sensible des personnes vulnérables, et le regard de la société sur les gens et sur la mort.

Tanguy Châtel - Cahiers Francophones de Soins Palliatifs - vol 18 n° 2 - décembre 2018

 

Venant compléter, avec l’accord de la personne concernée, l’équipe pluridisciplinaire qui entoure, prend soin, et accompagne la personne gravement malade et ses proches, le bénévole a une place particulière :

 

Il témoigne de la dimension citoyenne et solidaire des soins palliatifs.

 

Le bénévole est un maillon qui peut permettre à la personne ( malade ou proche ) de se sentir à nouveau reliée au monde qui était le sien, « avant la maladie «, ou « avant la vieillesse «, monde dont elle fait toujours partie, certes, mais dont elle se sent souvent éloignée ( distension du tissu social : des liens professionnels, sociaux, amicaux, voire familiaux …. )

Le bénévole vient à la rencontre de cette personne vulnérable. Par sa présence attentive, son attitude d’écoute bienveillante, il pourra peut-être lui permettre :

  • de se sentir moins seule, de se sentir réconfortée,
  • de s’évader d’un quotidien souvent très médicalisé
  • de mettre des mots sur ce qu’elle ressent, ce qu’elle vit, - ou au contraire d’être respectée dans son silence,
  • de se sentir entendue, reconnue, telle qu’elle est, sans être ni jugée ni conseillée, en toute confidentialité.

 

Il n’y a pas d’ «  attitudes justes «  à l’égard d’une personne qui souffre, seulement une attitude qui «  s’ajuste « , qui s’accorde.

Cela suppose de la part de la personne accompagnante une certaine humilité et maturité  (…)

 ( Tanguy Châtel. - «  Vivants jusqu’à la mort «  -  Albin Michel )

 

Organisme de formation agréé, l’ASP-Tarn assure la formation initiale des ses bénévoles, au terme de laquelle il leur délivre une attestation de formation.

 

Déroulement de la démarche après le premier contact avec notre association :

 

Envoi au candidat de documents présentant l’association, ainsi que d’un questionnaire à remplir avant deux entretiens successifs : Le premier avec un(e) des responsables de l’association Le second avec la psychologue qui supervise les stagiaires.

 

Lorsque ces entretiens sont validés ( ils se déroulent pendant le dernier trimestre de chaque année civile ) :

 

Le candidat peut s’inscrire à la Formation Initiale :

Les 52 heures de formation en groupe d’une quinzaine de personnes sont réparties entre 7 samedis et 2 soirées de semaine, entre janvier et juin de chaque année.

Évaluation globale de la formation et entretien final avec la psychologue viennent clore la session, avec remise de l’attestation de formation.

Coût de la formation ( pour un non professionnel ) : 28 euros d’adhésion à l’ASP-Tarn et 50 euros de formation proprement dite.

Au terme de la formation initiale, si le candidat souhaite intégrer l’équipe de bénévoles accompagnants :

Parrainage en binôme avec un bénévole chevronné, au terme duquel il pourra signer :

Le Contrat Moral d’Engagement, précisant le cadre éthique du bénévolat d’accompagnement et l’engagement du bénévole à participer aux Groupes de Parole mensuels.

 

Les bénévoles accompagnants peuvent intervenir :

- En milieu hospitalier ( Castres - Revel - Mazamet )

- En EHPAD ( secteur sud du Tarn )

- À domicile. ( secteur sud du Tarn )

 

Les demandes d’accompagnements sont transmises le plus souvent par les soignants ( parfois les familles ) aux coordinateurs, qui évalueront le contexte de la demande et les besoins exprimés, avant de solliciter un ou plusieurs bénévoles.

Les modalités d’intervention des bénévoles sont variables selon les sites d’intervention et s’organisent avec les coordinateurs, en tenant compte de la disponibilité du bénévole et de son lieu de résidence.

La régularité de ses visites à la personne accompagnée est demandée au bénévole, ainsi que la régularité de sa présence aux groupes de parole mensuels.